Appuyer sur "Entrée" pour passer au contenu

#S.P.D.R. : Transmettre avec passion !

0

Rendez-vous les 2 et 3 juin au museegalloromain de Saint-Romain-en-Gal

Ce week-end au musée de Saint-Romain-en-Gal auront lieu les rencontres Gallo-Romaines.

L’opportunité pour InterCycles, de présenter, au-delà d’un projet d’archéologie expérimentale, un véritable édifice de transmission des savoirs, au travers du projet S.P.D.R. pour Scier La Pierre Dure chez les Romains (en référence au fameux S.P.Q.R – Senatus PopulusQue Romanus-).

S.P.D.R.

Le projet S.P.D.R ce sont -réunis autour d’Olivier Charnay- des artisans (menuisier, tourneur sur bois, forgerons,…) des élèves (lycéens et centraliens), des institutions culturelles (musées gallo-romains Lugdunum et Saint-Romain-en-Gal), des organismes de formation (lycée La Martinière Duchère, @CentraleLyon, …), et toute une myriade d’acteurs réunis autour d’une seule envie : La passion de transmettre !

L’envie d’enrichir ensemble notre patrimoine culturel, de contribuer à quelque chose de plus grand que soi, chacun découvrant l’autre, dans sa différence, et apportant son expertise à cette œuvre collaborative qui permet non seulement à chacun d’apprendre en faisant, mais aussi d’alimenter la Recherche, apportant ainsi sa modeste pierre à l’édifice.

Lier monde antique et monde contemporain

La reconstitution de la Scie Hydraulique à partir des textes antiques –au-delà de la nécessaire justesse des études- ce sont aussi des moments de partage que chacun des acteurs conservera, ancré au plus profond de lui, des souvenirs d’autant plus forts que les moyens employés pour sa réalisation ont été atypiques forçant la créativité et la coopération.

La preuve s’il en était besoin, qu’au sein des textes antiques se niche l’essence même de notre humanité.

A l’image de tous les projets d’@InterCycles, le suivi du projet S.P.D.R. sous forme de vidéo est mis à la disposition de tous sur la chaine YouTube/InterCycles, sur la page Facebook du projet @SPDR2018 et sur le compte Instagram projet_spdr.

InterCycles, partenaire de l’Edumix de l’Ecole Centrale de Lyon

0

Edumix, c’est un évènement participatif pour réinventer les lieux et les pratiques pédagogiques ; un marathon de 3 jours qui réunit des équipes pluridisciplinaires : créatifs, enseignants, artistes, designers, bricoleurs, chercheurs, développeurs, étudiants, ... pour un sprint créatif dans un lieu dédié à l’enseignement.

Edumix, c’est aussi un moment où tout devient possible !
Un moment hors du temps, où l'on peut s’autoriser à sortir du cadre, créer des expériences inspirantes et explorer des champs nouveaux.

Les 10, 11 & 12 octobre prochains, l’Ecole Centrale de Lyon lance son Edumix

Après deux éditions au sein de collèges, et une à Télécom Saint-Etienne, c’est au tour de l’Ecole Centrale de Lyon, d’accueillir ce défi qui interroge les usages, dans un laps de temps très court et selon une méthodologie éprouvée, afin de favoriser la créativité, de faire émerger des nouvelles solutions avant de les maquetter, puis de les tester, en les présentant au public.

Un format innovant qui ne pouvait que plaire à InterCycles qui interroge aussi la pédagogie, de manière à rendre les élèves acteurs de leur formation, à les inciter à développer leur créativité et leurs talents, à oser.

InterCycles qui propose à chacun d’apprendre en faisant, en mutualisant les savoirs, en créant du lien entre des publics qui ne se côtoient qu’exceptionnellement, un peu à l’image des équipes pluridisciplinaires d’Edumix, composées d’élèves et d’enseignants, mais aussi de designers, d’artistes, de bricoleurs….

Envie de tester ?
Les inscriptions, c’est par ici.
http://www.ec-lyon.fr/evenements/2018/ecole-centrale-lyon-fait-son-edumix

Et pour en savoir plus, c’est par là.
https://youtu.be/XUs2knFEIb0
http://www.edumix.fr

.

Les 30 et 31 mai 2018, InterCycles participera aux Rencontres de l’Orme 2018 !

0

A l’heure ou le numérique modifie profondément les usages et les pratiques d’enseignement, Les Rencontres de l’Orme, proposent 2 jours de réflexion, de découverte, de partage autour de l'évolution de la forme scolaire.

A travers six parcours thématiques c’est l’opportunité pour les enseignants et les professionnels de l’éducation de découvrir tous les dispositifs numériques à leur disposition, que ce soit sous la forme de conférences, de démonstrateurs, d’ateliers, d’échanges…

En 2018, Les Rencontres de l’Orme, ce sont les thématiques suivantes :

• Codage, programmation, données
• Éducation aux médias et à l’information
• Aménagement des espaces
• Développement professionnel des enseignants
• Bien vivre ensemble
Enseigner autrement, dispositifs pédagogiques transversaux

C’est dans cette dernière qu’InterCycles s’inscrit et aura l’opportunité de vous présenter son encyclopédie numérique revisitée.
Un outil collaboratif réalisé par et pour les élèves, avec le soutien de leurs enseignants ; associé à un protocole en 7 étapes qui met à la disposition de ceux-ci tous les outils pour pour déployer le dispositif en classe et s’adapte au fonctionnement de chacun : préparation d’un cours, AP, EPI, classe inversée, TPE, etc…

InterCycles est né du constat de l'ennui progressif habitant les élèves et les étudiants, de leur difficulté à se concentrer, allant parfois jusqu'au décrochage scolaire ; et en même temps de leur besoin de donner du sens à leurs apprentissages et d'exprimer leurs talents, leur créativité, et ce, à quelque niveau que ce soit.

Envie d’en savoir plus ? Rendez-vous les 30 & 31 mai aux Rencontres de l’Orme.

http://www.orme-multimedia.org/

 

 

Orientation : Fais-ton stage d’abord !

0

Profiter des vacances scolaires pour faire un stage.

Dès la fin de troisième, se pose la question de l'orientation. Pourtant, bien peu  d'élèves ont une idée précise du métier qu'ils envisagent.

Alors pourquoi ne pas faire un stage pour confirmer ou infirmer son envie d’un métier ?

Car au-delà du stage de découverte de 3°, il est toujours possible pour un collégien ou un lycéen d’effectuer un stage au sein d’une entreprise ;  a condition que celle-ci soit prête à l'accueillir.

Bien que ce dispositif soit peu connu, de nombreux établissements scolaires, et le cas échéant les C.C.I. proposent aux élèves une convention de stage qui permet d'encadrer ces stages.

L'élève est ainsi assuré et l'entreprise qui l'accueille, pour une durée d’une semaine ou plus, est également couverte.

L'élève n’est en général pas rémunéré sauf volonté contraire de l’entreprise.

En revanche, ce dispositif permet d’appréhender l’ambiance de la structure qui accueille, de se former, de se familiariser avec un secteur d’activité ou encore un métier, une fonction...

Et par là-même d’affiner un projet professionnel en vue de son orientation.

Envie d'en savoir plus ? Rapprochez-vous de votre établissement ou encore de votre C.C.I.

http://www.cci.fr/web/orientation-professionnelle/decouvrir-l-entreprise-et-ses-metiers/-/article/Le+mini-stage+de+d%C3%A9couverte+professionnelle/les-mini-stages-de-decouverte-professionnelle

 

Mécénat : Nous avons besoin de vous !

0

Aujourd’hui de façon exceptionnelle nous allons parler de nous.
Parce que nous avons besoin de vous.

En effet, depuis la création d’InterCycles, entre #Edtech et association nous hésitons.
Si notre mode de fonctionnement est plus proche de celui d’une #Edtech, nous avons a coeur de donner accès au plus grand nombre au savoir,  à la culture,  et ce gratuitement, puisque "Transmettre est ce qui nous anime" !

C’est pour cela que nous avons choisi le mode associatif, celui-ci nous semblant le meilleur garant de cette volonté de partager, de co-créer, sans  pour autant perdre de vue que pour garantir la pérennité d'InterCycles, un modèle économique viable est nécessaire.

Nous travaillons donc à celui-ci et participons actuellement au concours de la Fabrique Aviva #MonIdéeFab

Ce concours récompense les organisations qui innovent pour le bien commun, dans le secteur de la santé, de l'environnement, de l'éducation.

Pour  passer la première étape de ce concours super important pour nous, nous avons besoin de votre soutien, car il nous faut un maximum de votes.

L'inscription prend deux minutes via Facebook et constituerait pour nous un formidable coup de pouce (jusqu'à 85k€ et des partenariats). N'hésitez pas à consulter  https://lafabrique-france.aviva.com/voting/projet/vue/30-782

Au nom de toute l'équipe d'InterCycles, merci !

Education : de l’intérêt de connaitre les neurosciences affectives

0

Faire des enfants et des adolescents des Etres connectés à leurs émotions.

Aujourd'hui, nous avons eu envie de partager la conférence de Catherine Gueguen, pédiatre, qui expose combien il est important pour la communauté éducative au sens large (parents, enseignants, professionnels de l'enfance...) de mieux connaitre les derniers travaux parus sur les neurosciences affectives.
En entendant, en comprenant et surtout en respectant les besoins des jeunes dont le cerveau est en pleine maturation nous pouvons, nous, communauté éducative, contribuer à faire des enfants et des adolescents dont nous avons la charge, des Etres complets, connectés à leurs émotions, reliés à eux-mêmes.
Des Etres alignés avec eux-mêmes, et par conséquent, plus connectés aux autres ; les citoyens d'un monde plus apaisé.

https://youtu.be/3H5f7pakW8Y

Parcours Sup’ Kezako ?

0

Choisir son orientation, faire le bon choix pour son avenir… ?
Telles sont vos questions, vous, les futurs bacheliers ?

Depuis le 22 janvier, ParcourSup, la nouvelle plateforme d’admission post-bac du Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Supérieur, remplace le système APB. L’ancien outil -largement critiqué- permettait de procéder à un tirage au sort entre deux candidatures, pour les formations surchargées, tels que STAPS ou Psychologie.

De nombreux lycéens se sont donc retrouvés dans une impasse et n’ont pu bénéficier d’une formation en adéquation avec leur projet d’avenir.
Pour tenter de palier à ce travers, le nouveau système propose d’enregistrer désormais 10 vœux sur parcoursup.fr, contre 24 avec l’ancienne plateforme. La hiérarchisation des vœux, sera également supprimée et permettra aux lycéens d’établir de véritables choix lors d’une admission dans plusieurs établissements.

Le calendrier est aussi très précis puisque les élèves auront jusqu’au 13 mars 2018 pour déposer leur dossier d’admission. Les premières réponses seront envoyées dès le 22 mai sur la plateforme.

Le Ministère affirme que tous les bacheliers seront affectés au plus tard le 21 septembre prochain au sein de 13.000 formations proposées.
La plateforme propose également plusieurs contenus informatifs permettant à ceux qui cherchaient encore leur voie d’avoir tous les éléments à leur disposition :

• Les dates des journées portes ouvertes ou des journées/semaines d’immersion organisées par les établissements,
• Un contact pour pouvoir échanger avec un responsable pédagogique de l’établissement demandé
• Des informations précises sur les formations : enseignement, taux de réussite, débouchés, etc.
• Les attendus de chaque formation : connaissances et compétences nécessaires pour réussir, etc.

En pratique, ParcourSup propose :

• De créer un dossier de préinscription
• De trouver des informations sur les différentes formations de l’enseignement supérieur
• D'émettre les vœux de poursuite d’études sans les classer
• De compléter votre dossier avec les éléments demandés par les établissements
• De confirmer les vœux pour qu’ils puissent être examinés par les établissements
• De recevoir des propositions d’admission des établissements

Lorsque le nombre de vœux reçus sera inférieur au nombre de places disponibles, l’établissement pourra répondre "OUI" (proposition d’admission) ou "OUI SI" (proposition conditionnelle d’admission).
Si la décision est "OUI-SI", cela signifie que l’établissement conditionne l’inscription à l’obligation pour l’élève de suivre un parcours de formation personnalisé (stage de remise à niveau, cursus adapté...).

• De répondre aux propositions qui vous sont faites.

Et toi, qu’est-ce que tu veux faire plus tard ?

0

"Qu'as-tu envie de faire plus tard" ?

Dès la fin du collège, la question de l'orientation est la question qui "tue"...

Si pour certains lycéens, la réponse est évidente (si, si, certains mythes ont la vie dure :) : pilote d'avion, pompier, vétérinaire, maitresse, footballeur, etc...), pour d'autres en revanche le choix est Cornélien...

Et cette difficulté à choisir les poursuivra tout au long de leur vie, tant leur curiosité est grande, tant leur soif d'apprendre les tenaille, tant le nombre de sujets à explorer est vaste... Et également difficile à appréhender.

Pour eux  -n'en déplaise à notre système éducatif voire à notre société au sens large- le choix n'est pas une option et ils pourront cumuler plusieurs jobs, plusieurs projets, l'un alimentant l'autre, parce que c'est ce qui les nourrit.

N'ayant pas l'habitude de mettre les élèves dans des cases, qu'on les appelle neuro-droitiers, ou multi-potentiels, nous avons pourtant eu envie de partager avec vous les raisons qui font qu'il est urgent de ne pas faire faire de choix trop tôt à ces drôles de "zèbres".

Mais n'étant pas spécialistes du sujet, nous avons choisi de partager avec vous cette conférence d'Emilie Wapnick, qui fait désormais référence sur le sujet. Enjoy !

https://youtu.be/QJORi5VO1F8

Intelligences multiples : Bien connaitre son mode de fonctionnement pour mieux apprendre

0

Quel enfant n’a pas expérimenté un sentiment d’incompréhension voire d’injustice face à un copain a même de retenir son cours en écoutant simplement en classe ?

Pourtant depuis les travaux de Howard Gardner en 1983 –enrichis en 1993- nous savons qu’il existe plusieurs formes d’intelligence chez l’enfant d’âge scolaire et par extension chez l’adulte, et que nous ne privilégions pas tous les mêmes lors de nos apprentissages. Parmi les plus communément admises :

- L’intelligence linguistique,
- L’intelligence logico-mathématique,
- L’intelligence spatiale,
- L’intelligence intra-personnelle,
- L’intelligence interpersonnelle,
- L’intelligence corporelle ou kinesthésique,
- L’intelligence musicale,
- L’intelligence existentielle,
- L’intelligence naturaliste (1993).

Cette théorie –bien que critiquée- est devenue un outil utilisé dans certains établissements scolaires. Il permet de développer ou de réparer l'estime de soi des enfants, de leur apprendre à apprendre, de les aider à réfléchir pour mieux mobiliser leurs compétences et exprimer leur créativité... en prenant soin toutefois de ne pas les enfermer dans des cases, puisque chacun d'entre nous possède toutes ces formes d'intelligence.

Si au sein de notre système éducatif Français, l’intelligence logico-mathématique est souvent valorisée, le travail en mode « projet » qui tend à se développer permet, au sein des groupes de mobiliser toutes les formes d’intelligence, dans un travail collaboratif où le lien se crée et les synergies s’expriment.

InterCycles, par la mise en commun des compétences de chacun, permet de faire émerger ces synergies, et à chaque enfant de trouver sa place au sein du projet, le rendant plus autonome et lui redonnant ainsi confiance en lui, en son expressivité et en sa créativité.

D’où l’importance de connaitre tôt son mode de fonctionnement privilégié, pour ne pas se décourager et mobiliser au maximum ses ressources dans ses apprentissages, tout en sachant que l'on peut développer davantage chacune de ces formes d'intelligence.

De l’intérêt de la POC* !

0

La POC qu'est-ce que c'est ?

La mise en place de nouveaux concepts, à plus forte raison dans la formation des jeunes générations, n’est pas sans risque. Avant de proposer une nouvelle façon d’apprendre, impensable de ne pas la tester, l’amender, la reprendre, l’améliorer….

Largement utilisé dans l’univers du design, la preuve du concept (ou Proof of Concept) permet de faire l’expérience d’un dispositif en conditions réelles, afin d’en tester les limites, les axes de progrès, dans une logique d’amélioration continue, avant de le présenter à un panel d’utilisateurs, voire de le tester à plus grande échelle.

InterCycles, encyclopédie numérique collaborative

Pour vérifier la pertinence de sa méthodologie, avant de la déployer et de la proposer à un plus grand nombre d’élèves et d’enseignants, InterCycles n’a pas échappé à la règle, son désir étant de mettre à leur disposition un outil simple, intuitif et correspondant vraiment  à leurs attentes.

Après plusieurs années de pratique, sans cesse améliorée aux contact des élèves, des étudiants… en 2016-2017 un essai grandeur nature a donc vu le jour.

De nombreux élèves se sont prêtés à l’exercice, sur la base du volontariat, ne comptant par leurs heures, et acquérant par ce biais un grand nombre de compétences du socle commun d’une part, mais aussi numériques et humaines. 10 vidéos sont nées cette expérience, réalisées soit en groupes, soit de façon individuelle, vidéos alimentant une encyclopédie numérique collaborative et que vous retrouverez en ligne sur la chaine YT InterCycles.

Pour un aperçu des sujets traités et des compétences acquises par les élèves, c’est par ici, dans notre infographie.